| Dehler News

Bureau avec vue sur la mer

Steffi von Wolff est écrivaine et navigatrice Dehler. Son dernier livre « Hafenkino » a été récemment publié. Dans cet entretien, elle nous raconte ce qui l'a inspirée et nous parle de sa formation en voile.

Depuis quand fais-tu de la voile ?
Depuis 2002. Je me rends compte que ça fait déjà pas mal de temps.

Comment es-tu arrivée dans le monde de la voile et des sports nautiques ?
Mon compagnon de l'époque avait un bateau sur l'Oste, en Basse-Saxe. Un jour j'ai fait de la voile avec lui et j'ai bien aimé !

Quel bateau possèdes-tu ? Depuis quand ?
De 2004 à 2015, nous avions un Sunbeam 26 et maintenant, j'ai un Dehler 38 avec ma belle-sœur et son mari. Un grand saut, mais c'était un bon choix.

Quels sont les avantages d'une association de propriétaires ?
En été, nous avons subitement des contacts familiers que nous avons établis plus tôt dans la saison. Bien entendu, c'est différent de diviser le travail, les coûts et d'autres choses par quatre ou par deux. Et les périples en aller simple permettent d'agrandir le rayon d'action.  Nous commençons chaque année la saison par un voyage tous ensemble, c'est très agréable.

Quel élément a été déterminant dans le choix de ce bateau ?
Il doit être beau, rapide et confortable. Et disposer d'une douche et du chauffage (c'est moi qui ai fixé ces deux conditions).

Comment concilies-tu ton métier d'écrivaine avec la voile ?
C'est le côté pratique de mon travail : je peux l'exercer n'importe où – c'est pourquoi j'aime passer plusieurs semaines sur notre bateau en été. C'est une méthode idéale pour trouver de l'inspiration !

Où as-tu puisé ton inspiration pour la rédaction de ton dernier livre « Hafenkino » ? Quelle est ta motivation ?
« Hafenkino » est une compilation de chroniques parues dans YACHT. J'ai commencé à les écrire lors d'un voyage en bateau en solitaire. Une journée dans le port suffit pour créer cinq récits.

As-tu un ou deux passages préférés dans le livre ?
Je décris par exemple ce petit malin qui vous dit pourquoi vous devriez faire les choses de telle ou telle façon, ou qui dit : « Il ne faut pas prendre le meilleur poste d'amarrage ». J'aime aussi beaucoup les parents hélicoptères, qui courent vers le maître de port après l'amarrage et crient : « Nous avons des enfants, nous avons besoin d'électricité ! » Tout est thématisé dans le livre.

Ton endroit préféré et pourquoi ?
J'adore les magnifiques mers danoises du Sud par beau temps. Ancrage, baignade, boisson fraîche, bronzette. Le paradis ! Sinon, l'archipel de la Suède orientale.

La destination de tes rêves avec ton bateau ?
J'aimerais rendre visite à ma famille à Maui/Hawaii en bateau. Mais il faudra sans doute plus qu'un week-end. L'Écosse est également sur la liste, tout comme un périple en mer Méditerranée.

Un conseil pour un bon repas à bord ?
D'un point de vue purement technique : une plaque à induction est pratique et économise beaucoup de gaz. D'un point de vue logistique : toujours emporter suffisamment de nourriture pour un minimum de deux jours. Rien n'est plus énervant que de ne pas pouvoir s'ancrer de manière spontanée parce qu'il manque quelque chose à manger. En ce qui concerne les recettes : le risotto est une valeur sûre, il faut juste une flamme et ajouter tout ce qui peut convenir.

Qu'est-ce qu'il ne doit jamais manquer sur ton bateau ?
Du vin blanc bien frais et mon mari. C'est tout.

Nous remercions Steffi pour ses réponses honnêtes et nous réjouissons de lire son livre. Si vous voulez le découvrir aussi, jetez donc un coup d'œil :

Wolff, Steffi von : Hafenkino : Mein Mann, seine Alte und ich. 1e édition 2018. Bielefeld : Delius Klasing Verlag GmbH, 2018. ISBN 978-3-667-11274-3